Cature d'écran du site antillesguyaneailleurs.com
Elles renvoient vers un site antillesguyaneailleurs.com. Ce site ne donne pour l’instant aucune information supplémentaire: on peut y retrouver les trois vidéos et les commentaires des internautes, un compte-à-rebours affichant j-2 et un formulaire de contact pour être averti du lancement d’on-ne-sait-pas-encore-quoi .
Une seule solution pour connaître le fin mot de l’histoire: attendre la fin du compte-à-rebours. En effet, les vidéos ne donnent aucun indice sur le produit ou service que ce buzz est censé lancé. Une seule certitude: il y a un rapport avec les Antilles et la Guyane.

Les joueurs de domino

Ici, on peut voir des joueurs de Domino dans un bistrot parisien. Ils s’expriment en créole avec des expressions typiques. Il sont pris par la passion de ce jeu qui animent les rencontres amicales aux Antilles.

La marchande

La deuxième vidéo met en scène une marchande traditionnelle qui vend des bananes antillaises et du bwa bandé à Paris.

La drague en tecktonik

Cette vidéo est la plus surréaliste : elle met en scène des jeunes danseurs de tecktonik qui fantasment (plus qu’il ne draguent) devant une passante. La tecktonik est un genre ultra-minoritaire chez les jeunes antillais qui préfèrent généralement la dance-hall, le Rn’B ou le zouk.

La fable « le corbeau et la mangouste »

La célèbre fable de la fontaine « le corbeau et le renard » a été tropicalisée avec des références et des expressions typiques.

La carte de France

Fort-de-France n’est plus uniquement le chef-lieu de la Martinique mais est également devenue la capitale de France. Toutes les villes de France portent désormais le nom des communes martiniquaises.

Des vidéos efficaces

Les vidéos sont plutôt efficaces même si elles ne sont pas hilarantes: le ressort repose sur la surprise de voir des personnages apparemment métropolitains parler ou se comporter comme certains archétypes antillais ou guyanais.
Je précise « apparemment métropolitains » car voir des Blancs parler créole n’est pas en soi étonnant: les Antilles ou la Guyane sont des société métissées avec une grande diversité ethnique. Dans un contexte métropolitain, la situation est en revanche plus surprenante.
Les vidéos ne sont pas traduites,on peut supposer que la cible est exclusivement antillaise ou guyanaise.
Les réactions que j’ai pu voir sur les forums et blogs étaient très majoritairement positives.
Cette campagne tourne bien parmi les sites antillo-guyanais, l’attente y est palpable: l’objectif semble donc atteint.
J’ai toutefois quelques critiques à formuler.